L'Ombre, opéra-comique de Friedrich von Flotow

L’ombre de Flotow

Dimanche 16 juin 2024
à 12h30

L’Entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé, 75014 Paris

Réservation

Musique de Friedrich von Flotow, livret de Henri de Saint-Georges

L’action se passe en 1707, pendant la guerre des Cévennes, après la Révocation de l’Édit de Nantes. Le Comte de Rollecourt, donné pour mort, fusillé après un acte de bravoure et de générosité, s’est enfui en Savoie et gagne sa vie grâce à ses grands talents de sculpteur. Une de ses anciennes servantes de ferme, la jeune et jolie Jeanne, secrètement amoureuse de lui, également en fuite après le massacre de sa famille, le revoit et, stupéfaite, croit voir une ombre. 

L’aubergiste, Madame Abeille, qui regardait Fabrice (le Comte) d’un œil favorable, complique un peu l’action. Le Docteur, parrain de Jeanne, décide d’épouser celle-ci pour palier toute rumeur désagréable. 

On apprend que le Capitaine grâce auquel le Comte a pu s’échapper est sur le point d’être exécuté à la place du Comte…

Tout finit bien…

Friedrich von Flotow (1812-1883), Baron de Teutendorf, est le descendant d’une vielle famille aristocratique du Mecklembourg. Au lieu de la carrière diplomatique à laquelle son père le destinait, il choisit la musique qu’il alla étudier à Paris avec Pixis et Reicha, rencontrant Rossini, Meyerbeer, Boieldieu… mais les journées de juillet 1830 le chassèrent vers l’Allemagne d’où il revint régulièrement. Plus tard il se laissa influencer par ses amis Gounod et Offenbach à qui il doit sans doute son style léger et clair et son lyrisme charmeur. Son œuvre la plus célèbre est Martha, toujours jouée aujourd’hui avec le même succès. Sa carrière se fit des deux côtés du Rhin et il eut une vie sentimentale compliquée. Trois mariages, dont deux avec deux sœurs.  Ce profil original doit être une raison pour laquelle L’Ombre, sans doute une de ses meilleures productions, est injustement oubliée. Représentée à l’Opéra-Comique le 7 juillet 1870, l’œuvre fut ensuite reprise à Vienne au Theater an der Wien le 10 novembre 1871 sous le titre Sein Schatten

Madame Abeille, Clémentine Decouture
Jeanne, Flore Royer
Fabrice, Charles Mesrine
Le Docteur, Nicolas Bercet
Direction artistique et piano, Françoise Tillard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *