Marion Gomar

Marion Gomar, soprano Falcon, est diplômée du CRR de Boulogne (prof. Blandine de Saint-Sauveur) et de la Hochschule de Leipzig (prof. Regina Werner).
En Allemagne, elle crée Die Stühle (2013) de Manuel Durao avec qui elle écrit un cycle de mélodies françaises « Amour Vache » (2012).
En 2014, elle obtient le 2ème Prix du concours de duo Clara Schumann et participe à la Masterclass Udo Reinemann of international song à La Monnaie de Bruxelles.
Aspirant au répertoire wagnérien, elle reçoit cette même année le 2ème Prix du concours de la Fondation Internationale Richard Wagner, ce qui lui permet de participer à la masterclass de Johan Botha dans le cadre de la Bayreuther Festspiele.
En France, elle se rend plusieurs fois à Royaumont, pour le rôle de Tatiana dans Eugène Onéguine de Tchaïkovski dirigée par Irène Kudela et Jean-François Sivadier (2013) puis lors des masterclasses de Mireille Delunsch et Emmanuel Olivier (2014) et de Waltraud Meier et Vincent Huguet pour le rôle de Venus dans Tannhäuser de Wagner (2015).
Elle se perfectionne dans l'art de la mélodie et du Lied auprès de Françoise Tillard.
Cette saison, elle est la Cantatrice Finlandaise dans Ciel! Mon placard de Nicole Genovese (Théâtre du Rond-Point saison 15/16 en tournée jusqu’en juin 2018), Antigone et Carabosse dans Antigone et Brocéliande d’André Bloch (compagnie de l’Oiseleur), Véronique dans Le Docteur Miracle de Georges Bizet (Théâtre Le Ranelagh), soliste pour le festival Terres de Paroles autour des œuvres du compositeur contemporain Dominique Lemaître et les Chansons Madécasses de Ravel, soliste dans la Messe en Ut de Beethoven (Saint-Lambert-de-Vaugirard), soliste  dans le Stabat Mater de Dvorak (Saint-Etienne-du-Mont), et participe à deux CD (sortie avril 2017) : Brassens Experience (double CD) avec la Nan Compagnie, et autour de Mel Bonis (Françoise Tillard, piano et Francine Trachier, violon) avec l'association Parole et Musique. De plus, elle dirige depuis 2015 la chorale "La Belle Zoé" qui se produit chaque année au TGP de Saint-Denis avec une création d’Emmanuel Bex.