Mélodies passagères

Le 13 juin 2018, Espace Ararat, soirée de vagabondage musical entre Schubert et Poulenc.Vous entendrez d’abord Mélodies passagères, cycle que le compositeur américain Samuel Barber écrivit sur les poèmes valaisans de Rainer Maria Rilke, puis des Lieder et l’Impromptu op.90 n°1 de Schubert, les Lieder eines fahrenden Gesellen de Gustav Mahler, des Folksongs et des extraits des Winterwords de Thomas Hardy de Benjamin Britten, et pour couronner le tout les très radicales Chansons villageoises de Francis Poulenc, dédicataire avec son partenaire Pierre Bernac des Barber entendus en début de soirée.

Mercredi 13 juin 2018 à 20h
Espace Ararat, 11 Rue Martin Bernard, 75013 Paris
Pour réserver, téléphonez au 06 71 19 60 21

La pianiste Françoise Tillard et le baryton Renaud Boutin vous emmènent dans l'évocation d'un monde populaire, apatride et lutteur. Du compagnon errant de Mahler au soldat de Poulenc (il y aura une petite surprise stravinskyenne avant Poulenc !), les associations d'idée des deux artistes les ont fait passer par Schubert et son tilleul, la soldate de Britten et son enfant poète et perdu pour finir avec le retour de Martin Guerre...

Un programme rare...

 

Les commentaires sont fermés.