Programmes

Les programmes tournent autour de la musique de chambre vocale et instrumentale. Le lied et la mélodie sont à l’honneur, de même que le trio. Tout se rassemble sous forme d’opéras de poche.

Pour citer les principales réalisations nous rappellerons la production du « Bestiaire » au Théâtre du Renard à Paris. La production de « Cendrillon », opérette de salon (livret et musique de Pauline Viardot) fut produit d’abord à Besançon par l’Atelier lyrique de Franche Comté puis repris par l’IFOB et le Centre Dramatique de Savoie et donné plusieurs fois dans diverses villes d’Ile de France et de Savoie. Citons aussi en 2OO2, année anniversaire de la naissance de Victor Hugo la résurrection de la Esmeralda et la production d’un CD Les Orientales réunissant les diverses musiques écrites pour illustrer les poèmes de Hugo.

Les institutions peinent à comprendre les envies novatrices des artistes, qui ont du mal à avoir un accès direct à leur public. Parole et musique souhaite amener des jeunes gens au répertoire de salon, les aider à se produire, les professionnaliser en les mélangeant aux artistes confirmés.

L'Association propose des programmes de concert qui  ont été conçus pour les collectivités, mais comme le chemin est long avant d’arriver au coeur de la programmation culturelle des municipalités, nous avons pensé nous adresser directement aux citoyens intéressés. Françoise Tillard organise chez elle des concerts privés de musique de chambre. En voyant le succès de ces concerts auprès de ses amis qui amènent leurs connaissances, et en constatant qu’il en est de même auprès de tous ses collègues, Françoise a décidé de tenter de réhabiliter l’idée même de concerts de salon : écouter de la bonne musique un verre à la main, soit au local « Parole et Musique » (en fait un salon de musique), soit en exportant ces concerts vers d’autres salons ou salles qu’il faudra savoir rendre conviviales.

 

Les concerts peuvent trouver place dans n’importe quel salon, ce qui redonne à la musique le côté convivial dont le disque l’a privée. Pour les opéras de poche, c’est un peu plus difficile, encore que… cela dépend de la taille du salon ! Tarifs à discuter.