Trois compositrices romantiques

Trois compositrices romantiques

Autour du personnage central de Fanny Hensel-Mendelssohn, sœur aînée du célèbre compositeur, sont évoquées deux autres musiciennes du XIXe siècle, Clara Schumann et Pauline Viardot.

Dans cette conférence illustrée de musique, Françoise Tillard se pose plusieurs questions : pourquoi la création artistique au XIXe siècle se dit-elle au masculin et comment les femmes se donnent-elles, ou non, l’autorisation d’y accéder ?

Fanny Hensel, Clara Schumann et Pauline Viardot ont trouvé leurs chemins de façon différente, chacune en accord avec sa personnalité : Clara, vouée à la composition dès son jeune âge, y renonce totalement à la mort de son mari, Pauline, après son immense carrière de cantatrice, utilise la composition comme une fête et un outil d’enseignement et Fanny, celle qui n’aura aucune carrière publique, compose sans cesse dans un foyer qu’elle ouvre vers l’extérieur.

Aucune réponse n’est donnée, aucune certitude, il ne s’agit que d’un moment d’évocation musical…